Présentation du Forum sur la Compétitivité et l’Investissement

Mots du Premier Ministre de la République

Mes chers compatriotes,
Le Forum sur la Compétitivité et l’Investissement qui réunit le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif, les associations professionnelles, les chambres de commerce, les représentants des institutions publiques et privées, est l’occasion de dire à la population que nous accueillons et intériorisons ses demandes : la recherche d’emploi, des revenus stables et viables afin de s’acquitter avec fierté de ses obligations et de contribuer durablement au développement culturel, économique, politique et social de notre pays à tous.

Malgré les nombreux besoins à satisfaire, Haïti continue d’évoluer en-dessous de ses capacités productives. Celles-ci représenteraient pour nous autres Haïtiens une opportunité en or de réaliser plusieurs décennies de croissance économique soutenable, ce qui nous mettrait durablement sur le chemin du développement économique et social tant espéré. Dieu merci, nous l’avons compris ! C’est d’ailleurs, ce qui explique notre présence aujourd’hui. Nous voulons agir autrement, construire autrement notre pays pour le grand bénéfice de tous les Haïtiens, indistinctement.

La situation de vache maigre que nous avons vécue durant les deux siècles qui ont suivi la création de notre Etat, réside dans l’absence d’effort de notre part à créer un environnement propice à l’investissement et au développement de la culture entrepreneuriale. Les principales contraintes ont été liées pour la plupart à l’insécurité foncière, au problème de l’énergie, à la faiblesse des infrastructures, à l’obsolescence du cadre légal des affaires et aux épisodes d’instabilité socio-politique qui alimentent les anticipations négatives des acteurs économiques. Heureusement, la volonté d’investir dans l’émergence d’une mentalité entrepreneuriale, d’accroitre la production locale, d’offrir du travail valorisant aux demandeurs d’emplois et de rendre compétitives les entreprises, se manifeste de plus en plus.

Nous devons sonder les profondeurs du problème afin de trouver ensemble la formule harmonieuse pour lancer ce grand chantier difficile, mais prometteur pour le pays.

Mes chers compatriotes, ce forum a pour but d’adresser les problèmes, de bien circonscrire les contours, de tenir compte des intérêts de tous les acteurs, afin d’amorcer le développement harmonieux du pays. Il nécessite bien sûr de mettre en oeuvre des réformes, de bien identifier les intérêts des parties et de les responsabiliser. Il vise aussi à garantir une meilleure interaction entre l’Exécutif, le Parlement et le Secteur privé pour l’implémentation de politiques publiques favorisant l’investissement dans le pays et la compétitivité.

A ce titre, le Gouvernement s’engage, conformément à la vision du Président de la République, à entreprendre des actions concrètes devant faciliter l’établissement d’un climat favorable aux investissements productifs et générateurs d’emplois durables pour la population. Ainsi, ce forum marque le début d’une série de politiques et de réformes visant à faciliter nos entrepreneurs, attirer les investisseurs et renforcer la compétitivité de l’économie haïtienne. Nous comptons sur le support de tous pour gagner ce pari. Au cours de ces trois journées de travail, vous aurez l’occasion de discuter et de valider une proposition de plan d’actions et de définir des stratégies de mise en oeuvre pour les trois prochaines années. J’encourage le secteur privé des affaires et la société civile à travailler en synergie avec le gouvernement à la cause du développement national et à la mise en place de conditions propices à l’éclosion d’horizons prometteurs dans notre pays.

Je vous souhaite d’agréables moments de réflexion et d’échanges fructueux sur l’architecture économique et sociale d’Haïti. Je souhaite vivement que nous puissions ensemble parvenir à de meilleurs outils pour le développement durable de notre économie afin de répondre aux attentes et au bien-être de chaque Haïtien. Au nom du Président de la République, M. Jovenel Moïse, je réitère l’engagement du Gouvernement à prioriser et à matérialiser les données issues du Forum sur la Compétitivité et l’Investissement.