Note sur la politique monétaire

Au 3ème trimestre de l’exercice fiscal 2017-2018, la situation macroéconomique a été marquée, sur le plan international, par le ralentissement de la croissance économique au niveau des économies les plus avancées ainsi que par l’augmentation des prix des produits pétroliers et des produits de base. Ces augmentations n’ont pas été sans effet sur l’environnement économique national caractérisé par une accentuation des pressions inflationnistes, une hausse du taux de change comparativement à un important recul enregistré à la même période de l’année dernière. L’évolution de l’activité réelle continue de pâtir de la performance mitigée du secteur agricole tandis que le déficit commercial s’affiche à la hausse pour les deux premiers mois du trimestre. C’est dans ce contexte que la Banque Centrale continue de garder une posture monétaire restrictive afin de défendre la valeur interne et externe de la monnaie nationale tout en veillant à la stabilité du système financier.


Lire la version complete
Version PDF